Articles

Démocratie 2.0 : la dictature du minoritariat

Image
« Pour Bill de Blasio, les musées de New York sont trop blancs
Le New York Times rapporte que si deux tiers des New Yorkais sont considérés comme «des personnes de couleur», à l’inverse, deux tiers des personnes à la tête des institutions culturelles de la ville sont «blanches». Entre août et octobre 2018, 65 institutions, propriétés de la ville ou bénéficiaires de fonds donnés par celle-ci (musées, zoos, théâtres ou jardins botaniques), ont répondu à un questionnaire sur l’identité de leurs employés. Les résultats sont surprenants à certains égards : certains groupes sont surreprésentés, tels que les femmes (65 % de la main-d’œuvre des instances sondées) ou les handicapés (8 %, ce qui, selon le New York Times, représente une part plus importante qu’à l’accoutumée). La question des minorités ethniques est plus problématique. L’étude révèle que les personnes de couleur sont sous-représentées parmi les employés et encore davantage parmi les postes à responsabilité et les conseils d’admin…

Tremble, Occident, le châtiment climatique arrive !

Image
Depuis Jésus, les mêmes nous font régulièrement le même coup : changez tout, changez de vie, oubliez vos plaisirs égoïstes, donnez tout pour l’Autre sinon Dieu viendra mettre fin à votre course vers l’abîme ! Après le Déluge, Sodome et Gomorrhe, l’an 1000, la Grande Peste, l’hiver nucléaire, l’an 2000, la fin du cycle Maya, voici maintenant la menace sublime qui renvoie ces précédents au rang d’apocalypse de bazar : le châtiment climatique. Le remède ? Toujours le même : condamnez les riches, aimez les pauvres, haïssez la force, aimez la faiblesse, détestez ce que vous êtes, rendez grâce à l’Autre ! Prenez le christianisme, enlevez Dieu, gardez l’échelle : voici le multiculturalisme climatique, la nouvelle religion, le dogme définitif, le « fait scientifique » qui économise tout débat ! Vous doutez ? Vous êtes donc pire qu’Adolf et bientôt, nous devrons contre vous prendre les mesures qui s’imposent pour sauver la Terre. Le bûcher du capitalisme sera d’abord le vôtre !
La grande classe…

Big Other ? No comment !

Image
Journal français (« Le Parisien » - 20 juillet 2019)
« Mamoudou Barry est décédé samedi des suites de ses blessures, après avoir été brutalement pris à partie la veille. Enseignant-chercheur à l’université de Rouen-Normandie, Mamoudou Barry, 31 ans, est mort samedi, au lendemain d’une violente altercation avec un individu. Mamoudou Barry se trouvait alors dans sa voiture avec sa femme, qu’il était venu chercher à Canteleu, près de Rouen, rapporte France 3 Normandie ».
Journal suisse ("20 minutes" - 20 juillet 2019)
"La finale de la CAN a fait une victime à Rouen : un doctorant guinéen, fan des Lions du Sénégal, a perdu la vie samedi à la suite d'une altercation avec un supporter maghrébin vendredi soir, peu avant la finale Sénégal-Algérie".

Journal français ("20 minutes - 23 juillet 2019)

"Contrairement à ce qui a été noté un premier temps par les sources policières, le suspect est de nationalité française et non turque, ce qu’a confirmé le procureur de Ro…

Concours du plus con : à chaque jour ses nouveaux champions !

Image
Je ne résiste pas à l'épinglage de ce qui est moins qu'un fait divers ou un chien écrasé : un buzz. Aujourd'hui, c'est une belle brochette qui réjouit nos neurones. A ma gauche, une certaine "Bella Haddid", profession mannequin, bien entendu, d'origine palestinienne nous dit-on (une belle âme pure à qui on ne peut rien reprocher donc, puisqu'elle n'est pas blanche). A ma droite, les tartufes de l'Islam, gorgés de l'importance de leur ressentiment envers l'Occident.
 Or, cette Bella Hadid, comme toutes les jeunes alouettes smartphonées, photographie sa vie sur instagram. En langage totalitaire, on dit : "elle publie une story". Comprenez : sa vie est toute une histoire et mérite qu'on la connaisse. Preuve en est : cette magnifique et bien intéressante photo de chaussure féminine sur fond d'aéroport. Voilà qui fait sens, surtout accompagné du commentaire en anglais rapeux : "anotha one". On est bien content d&#…

Vivre ensemble : et pour le divorce, on fait comment ?

Image
Pour la presse de gauche française, c’est simple :  si vous n'êtes pas enthousiasmé par le multiculturalisme, vous êtes nazi !
Jadis, au siècle dernier, dans cette nuit moyen-âgeuse qui a précédé l’arrivée du socialisme à la française, des réseaux sociaux, de la théorie du genre et de la convergence des luttes chez les racisés, quand on disait qu’on vivait ensemble, ça voulait dire qu’on était en couple. On vivait ensemble, sous-entendu : on partageait un même lieu de vie privée, une même intimité. Pendant longtemps, le « vivre ensemble » a constitué la principale matière des cauchemars dans tous les couples. Pendant cent ans, des milliers de gens sont morts parce qu’Aliénor d’Aquitaine et Louis VII n’avaient pas réussi à « vivre ensemble » ! Quoi de plus difficile ? Les vieux couples ont des mérites qu’eux seuls connaissent. C’est qu’il est éprouvant, le vivre ensemble : on y laisse des larmes et des morceaux de cœur avec les années. Ceux qui survivent, bien rares, ont perdu de leu…

Les nouveaux (monstres) bébés

Image
Avez-vous remarqué ? Les mères et les pères ont disparu de nos écrans, on n’entend plus parler que de « mamans » et de « papas ». On parle comme les enfants. Eux aussi affectionnent la répétition du sujet qui pollue les journées télévisées et les discours politiques : « Les Français, ils sont… », « La question, elle est… », « Le bilan, il augmente… », « Le temps, il s’améliore… », etc. 
Gauche ? bien ! Droite? Pas bien ! Enfant ? Bien ! Adulte ? Pas bien !
Mais oui, c’est vrai, la gauche, c’est le bon sauvage de Rousseau, l’Emile ! L’homme est bon et c’est la société – naturellement capitaliste – qui le corrompt. La société capitaliste, c’est le mal comme le stress est devenu, nous dit-on, le « mal » du siècle (et le « bien » du siècle, c’est la solidarité ?), stress, bien entendu, provoqué – « généré » lâcherait un langageux moderne dans une flatulence globisch – par l’entreprise, cette organisation on ne peut plus suspecte qui transformele sang du peuple en flux financiers. Tout est l…

Le roi est nu, vive le roi !

Image
La science comme l'expérience le confirment à tout individu éveillé : il n'y a pas des races mais UNE seule, la race humaine. Avec grosso modo, la même proportion divine de crétins et de lumières (80/20 ?). Et oui : la même proportion d'humains à peau noire sont aussi cons que celle des humains avec une autre couleur de peau. Incitation à la haine raciale ? Et pourquoi la couleur de peau protégerait de la connerie ? Ce serait du racisme inversé, non ? Mais l'inversement des valeurs, des charges et des preuves est à l'oeuvre depuis longtemps. A partir du moment où la lucidité est flinguée en vol, l'époque se tire une balle dans le pied : nier la connerie sous couvert d'égalité, c'est évidemment parachever, s'il en était besoin, le nivellement par le bas d'humain. Parce que les 80 % osent tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît depuis Audiard. 

La cigarette ? Pas bien. L'alcool ? Pas bien et même pas halal. La drague ? Dangereux. La l…