"Migrants mineurs" : dites-moi pas que c'est pas vrai !

 


Bon, confirmation de l’incapacité absolue des islamistes de faire quoi que ce soit correctement, le dernier crétin qui vient d’exprimer sa rage de se sentir offensé par la nouvelle publication des caricatures de machin bidule s'est évidemment trompé d'adresse. Depuis 2018, il s’était fait passer pour un mineur : c'est fou comme on peut rester mineur pendant des années ! Quand on voit sa tronche, on se dit que, décidément, si nous sommes protégés par des services administratifs qui parviennent à croire un homme de 25 ans qu’il en a moins de 18, on est vraiment mal barrés. 

Mais tout ceci n’est que goutte d’eau quand Le Point nous apprend que : « reconnu mineur, le jeune migrant va bénéficier de l'aide sociale à l'enfance comme n'importe quel enfant, à savoir de l'hébergement, de la scolarisation et même, dans certains cas, d'un "appui à la régularisation". Coût financier : 50.000 euros par mineur et par an, selon l'Assemblée des départements de France ». 

50 000 euros : l’équivalent d’un salaire annuel de 2 000 euros, charges patronales comprises ! Dans la seule Seine-Saint-Denis, Le Point, toujours, précise qu’on compte 1 500 « migrants mineurs » permanents. Soit. Le calcul est impitoyable : 1 500 x 50 000 = 75 millions d’euros. 

C’est beaucoup mais nous savons faire beaucoup mieux : selon les statistiques officielles, la France a accueilli 40 000 « migrants mineurs » en 2020. Attention, le calcul donne froid dans le dos : 40 000 x 50 000 = 2 milliards d’euros juste pour les migrants "mineurs" ! Alors… stop ou encore ? 

 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La charité, quel bazar !

Mais dans quel mur fonçons-nous exactement ?

Vous avez un grain de beauté sur la joue gauche ? Unissons nos forces !