Nostra Culpa : c'est pas eux, c'est nous !


« Rien ne va(s) plus dans ce pays » : je corrige mais j’approuve. On pourrait même aller jusqu’à dire qu’on marche sur la tête enfilée dans une basket ! A l'heure même où la Sorbonne Paris I envisage de mettre au moins 10 sur 20 à tous ses étudiants, on nous apprend que : sans casque, un « jeune » se tue à moto parce qu’il conduit sans aucune idée de l’Autre. Mais il n’est évidemment pas responsable pour ses « frères » et pas tout à fait non plus pour Le Parisien, ni pour France Info qui se contente de le citer.

Allons au texte :

28/05/2020 - « Il circulait à mini-moto. Un jeune homme de 19 ans a été percuté, mercredi 27 mai, par un train, sur un passage à niveau piéton à Montigny-lès-Cormeilles (Val-d'Oise), a appris franceinfo de sources policières.

Après la collision entre la mini-moto et le train, les policiers se sont rendus sur place pour sécuriser la zone. C'est à ce moment-là que des habitants de Montigny-lès-Cormeilles les ont pris en photo et ont filmé la scène, puis ont diffusé les vidéos sur Twitter ou Snapchat, en parlant de "bavure". Des utilisateurs de ces réseaux sociaux affirment que le jeune homme était poursuivi par les policiers. A la suite de cet accident, des heurts ont éclaté, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Montigny-lès-Cormeilles et à Ermont. Huit personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre ».

Bien. Le message est clair : toute atteinte à la vie d’un « jeune », même de son fait, s’explique par la « violence policière ». Un message plus malin qu’une tumeur. Jamais responsable ? Mais quelle vie voulez-vous, descendants d’Abraham ? (Re)lisez le Coran. (R)éveillez-vous. Rendez à l’Islam sa dignité et épargnez-lui (nous) ces ressentiments imbéciles qui aspirent vos vies comme des sables mouvants. Soyez des Hommes, les Frères ! 

Mais bon, c’est sûr que ce ne sont pas les médias de grand chemin qui vont vous y aider. Pour eux, c’est, évidemment, la SNCF, donc l’Etat, donc la France qui sont responsables : ce n’est pas la conduite du jeune qui était dangereuse, c’est le passage à niveau, pardi !

« Ce passage piéton non protégé est jugé dangereux par les riverains, qui ont lancé une pétition pour le réclamer, selon Le Parisien. "Ça fait cinq ans qu'on écrit au maire pour demander qu'il le ferme", a commenté une voisine mercredi soir, sur les lieux. Il y a tout juste un an, un homme était mort à cet endroit, sans qu'on sache s'il s'agissait d'un accident ou d'un suicide ».

Notez bien : il pourrait s’agir d’un suicide mais ce n’est quand même pas une raison pour ne pas hurler avec les loups.

On est mal.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vivre ensemble : et pour le divorce, on fait comment ?

Vous avez un grain de beauté sur la joue gauche ? Unissons nos forces !

Hitler était un homme : supprimons les hommes !