Laissez venir à moi les petits enfants...





« La Seine-Saint-Denis va intenter auprès de l'ONU une action juridique contre l'Etat français, accusé de mal "protéger" les mineurs étrangers non-accompagnés (MNA), très nombreux dans le département, a annoncé la collectivité ce mardi. En juin, ils étaient 1.429 dans le département. Un nombre "en constante augmentation": en 2015, ils étaient "trois fois moins nombreux", assure la collectivité. Elle dit avoir mobilisé en 2019 "près de 59 millions d'euros", soit "17 millions de plus qu'en 2018" et créé "900 places dédiées" pour permettre leur prise en charge. Or, l'Etat ne participe qu'à hauteur de "8%" des dépenses engagées, selon le département ».
BFM TV – 19.11.2019

Rapide calcul : en 2019, 60 millions d’euros dépensés pour 1 500 « MNA », soit… 40 000 euros par mineur sans papier ? Si on en croit la « collectivité » de Seine-Saint-Denis, ce serait donc le juste coût pour le contribuable français d’une prise en charge d’un mineur étranger seul et sans papier. L’Etat, de son côté, ne verserait qu’environ 4 000 euros de cette somme et c’est pour cette même raison qu’il est attaqué pour défaut à ses obligations internationales.

Mais… 4 000 euros, c’est déjà beaucoup à avaler pour le contribuable. C’est qu’en France, beaucoup de couples parviennent non seulement à vivre mais aussi à élever très correctement leurs enfants en gagnant seulement 30 000 euros par an. 4 000 euros par enfant, c’est déjà bien pour un mineur, qu’il soit français ou étranger.

Alors 40 000 euros par mineur ???? Si l’on en croit les calculs de la « collectivité », il faudrait 40 000 euros par an pour s’occuper d’un enfant ? Mais alors un couple avec deux enfants devrait gagner au moins 80 000 euros ? A 40 000 euros par mineur, on ne devrait pas tarder à voir rapidement le niveau des pensions scolaires françaises titiller les standards suisses.

A croire que la « collectivité » du 93 n’a pas toute sa tête. N’est pas Saint Denis qui veut. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Quand la compassion multiplie les pains

Du pain et des JO

Le roi est nu, vive le roi !