Vous avez aimé les migrants économiques ? Vous allez adorer les climatiques !




Extrait du 4ème rapport de l’ONU sur le changement climatique en 2019 :

"Quand vous observez l'instabilité politique déclenchée par des migrations de faible ampleur, je tremble en pensant à un monde où des dizaines de millions de personnes devraient quitter leurs terres avalées par l'océan" - Ben Strauss, président-directeur de Climate Central, institut de recherches basé aux Etats-Unis.

Fermez les yeux. Ouvrez-les. Surprise : la réalité n’est pas celle que voyez !

L’immigration ? Un phénomène de « faible ampleur » : c’est un expert chargé d’évaluer l’imminence du châtiment climatique qui vous l’explique, c’est vous dire s’il est sérieux. La volonté des peuples de maîtriser leurs frontières ? Ce n’est pas une opinion, ni même une option politique mais un mouvement d’humeur, une simple « instabilité » : si le peuple pense mal, changez le peuple, changez-vous.
Prenez vos 100 mg de Padamalgam chaque matin et cette instabilité prendra fin rapidement. Vous retrouverez alors l’harmonie qui sied aux nobles âmes camp du Bien. Vous rejoindrez la béatitude qui accompagne l’immersion dans la mondialisation multiculturelle (enfin, « multi », c’est surtout pour dire « non judéo-chrétienne »).

La vérité sort de la bouche des enfants ? Donnons-leur le pouvoir

Ne poursuivez pas dans votre moisissure, abandonnez vos idées rances : entendez la nouvelle langue, suivez la fraîcheur et l’innocence, dites oui à la supériorité des enfants – même autistes, vive Greta ! - qui ont tant à apprendre aux adultes perdus que nous sommes (comme les autres cultures ont tant à nous apprendre, nous, qui n’avons su inventer que le pire, salopards de colons blancs hétéros capitalistes !). Du passé honteux, il faut faire table rase. Des porcs de l’Occident, il faut couper les têtes : avec les réseaux « sociaux », plus besoin de guillotine, on peut occire sans se salir les mains, quel progrès (n’est-ce pas Kevin Spacey ?) !
Car quoi ? Voyez notre « climatologue » : il « tremble », carcasse, à l’idée de ces dizaines de millions de personnes obligées de « quitter leurs terres avalées par l’océan ». Diantre : le monstrueux châtiment climatique n’en fera qu’une bouchée, c’est le Camp des Saints V.2.0 ! Bon, effectivement, l’Afrique est peu concernée : du coup, nos migrants ne bénéficieront pas de l’excuse climatique mais c’est bien pour ça qu’on vous explique aussi que, de toute façon, ce sont des mouvements de « faible ampleur ».

La Chine et l’Inde ? Deux pays finalement aussi « blancs » que les autres !

Faudrait quand même pas refuser des migrants non climatiques au bénéfice des autres : plus y en a et plus l’Occident a une chance de se débarrasser de cette mauvaise part de lui-même qui a provoqué tant de conflits mondiaux alors que les autres cultures ont toujours été des modèles « peace and love » propres à éclairer nos turpitudes capitalistes. Venez à moi, tendres agneaux, couvrez-moi de la chaleur de votre innocence, lavez-moi d’Adolphe, des colonies et de moi-même. Annoncez la bonne nouvelle : le climat revient et il n’est pas content ! Vous, les hommes, vous avez trop péché ! Tous sauf les « racisés » (entendez les noirs et les arabes) puisqu’on apprend au détour du rapport que la Chine, les États-Unis, l'Union européenne et l'Inde sont les principaux émetteurs de gaz à effet de serre coupables : l’Afrique et l’Amérique du Sud ne sont pas seulement innocentes mais encore victimes, une fois de plus, de ces civilisations prétentieuses qui croient au progrès. Mais le progrès, comme la politique, ne peut être que « social » : quand il est technique, le progrès, c’est l’horreur, expliquent les progressistes, la course à la bombe H : les « non occidentalisés » sont bien plus heureux que nous (ah bon ?), nous avons perdu notre lien avec la nature alors que eux sont restés dépositaires de ce savoir précieux (ah bon ?), nous ne sommes que dans l’avoir alors que eux sont pleinement dans l’être puisqu’ils n’ont rien (ah bon ?). Bref : fouette-toi et tu feras du bien à mon insupportable culpabilité narcissique !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Quand la compassion multiplie les pains

Du pain et des JO

Le roi est nu, vive le roi !