Tremble, Occident, le châtiment climatique arrive !

Résultat de recherche d'images pour "chatiment divin"

Depuis Jésus, les mêmes nous font régulièrement le même coup : changez tout, changez de vie, oubliez vos plaisirs égoïstes, donnez tout pour l’Autre sinon Dieu viendra mettre fin à votre course vers l’abîme ! Après le Déluge, Sodome et Gomorrhe, l’an 1000, la Grande Peste, l’hiver nucléaire, l’an 2000, la fin du cycle Maya, voici maintenant la menace sublime qui renvoie ces précédents au rang d’apocalypse de bazar : le châtiment climatique. Le remède ? Toujours le même : condamnez les riches, aimez les pauvres, haïssez la force, aimez la faiblesse, détestez ce que vous êtes, rendez grâce à l’Autre ! Prenez le christianisme, enlevez Dieu, gardez l’échelle : voici le multiculturalisme climatique, la nouvelle religion, le dogme définitif, le « fait scientifique » qui économise tout débat ! Vous doutez ? Vous êtes donc pire qu’Adolf et bientôt, nous devrons contre vous prendre les mesures qui s’imposent pour sauver la Terre. Le bûcher du capitalisme sera d’abord le vôtre !

La grande classe. Bien plus efficace que le Grand Soir : celui-là, il fallait l’attendre et y travailler, c’était compliqué d’intéresser le quidam après le boulot. Avec le châtiment climatique, nul besoin de motiver les masses : il suffit de les terroriser. Si vous continuez sur la pente du capitalisme, si les gouvernements du monde ne passent pas très vite au socialisme, nous allons tous mourir ! J’adore. Chapeau bas. Après la chute du mur de Berlin et tout ce qui branlait avec, il n’aura pas fallu 20 ans à la « gauche » pour mettre au point un cheval de Troie enfin efficace !

Qui est la conséquence directe - vous l’avez compris (sauf si vous n’écoutez pas ce que les journalistes français font avec votre argent) -, du capitalisme et de l’Occident en général, des Etats-Unis et de la France en particulier, des hommes blancs hétéros chrétiens de plus de 50 ans pour dire le vrai ! Mais oui : la société de consommation qui se précipitait dans le mur, ce n’était pas clair pour tout le monde. En attendant le mur, on préférait consommer tranquillement et le peuple s’obstinait à mal voter. Il avait peur de l’Autre – peur rance, moisie, qui nous rappelle les heures les plus sombres… - alors que c’est du capitalisme climat qu’il faut avoir peur – peur courageuse, morale, supérieur. Mais là, fini la rigolade, camarades : nous ne parlons plus d’injustice sociale – trop subjectif, finalement, ça marchait avec les ouvriers, moins bien avec les immigrés, plus du tout avec les gilets jaunes -, changeons de braquet, voyons grand ! C’est désormais la FIN DU MONDE qui nous menace si nous ne votons pas à gauche partout et très vite !

Et peu importe que la Chine et l’Inde polluent comme des éléphants alors que la mouche française a eu la sagesse, contre vents et marées des gauchistes et atlantistes, de passer au nucléaire dès les années 1960. Culpabilisez, Français, et si vous ne savez pas pourquoi, Big Other le sait bien, lui, et vous regretterez amèrement de ne pas avoir écouté les sermons des Greta et des Savonaroles : la fin des temps est pour demain ! Le châtiment climatique arrive. On avait pourtant tout fait pour vous « sensibiliser » et vous avez continué à douter, à rouler en voiture plutôt qu’en vélo : repentez-vous, pauvres pécheurs.eresses !

Commentaires

  1. Le climat est l'arbre qui cache la forêt, la surconsommation est telle que les ressources manqueront et que la compétition économique se finira en conflits ...
    https://lejustenecessaire.wordpress.com/2018/08/06/premier-article-de-blog/
    Je pense que nous serons quelques milliards à y perdre...

    RépondreSupprimer
  2. Dieu nous punira tous de notre capitalisme, vous avez raison !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le roi est nu, vive le roi !

Convergence des luttes : l'homme blanc est un porc donc...

Quand la compassion multiplie les pains